Vivre loin de vous.

05:59

1 an, rendez-vous compte? Voilà maintenant une année que je suis partie de chez mes parents et que j'ai tout abandonnée pour m'essayer à un nouveau mode de vie, à une nouvelle aventure. Oui, je suis simplement partie de chez mes parents, mais souvenez-vous de la sensation que cela procure la toute première fois.. Évidemment, pour certains c'est moins dur que d'autre, tout simplement car ils ont déjà vécu en appartement, ont déjà quittés leurs familles pour aller vivre sur Paris ou autre grande ville pour leurs études. Moi j'avais quittée le nid pour aller en internat, alors on ne pouvait pas vraiment appeler ça la liberté.

Mais quelle idée folle de partir si loin?

Ai-je réfléchis quand j'ai annoncée que j'allais m'éloigner d'eux à plus de quatre heures et demie de route? Je crois que sur le moment c'était "pas si loin" et petit à petit, on sent bien que ça pèse cette distance. Parti dans une ville où on ne connait rien ni personne, se retrouver seule, ce n'est pas toujours facile, à vrai dire ça ne l'a jamais vraiment été. Oui, je n'étais pas seule, pas vraiment, j'étais bien accompagnée de l'homme qui partage ma vie, mais c'était quand même un grand pas, un pas de géant même. Lui comme moi, nous avons pris la décision de nous éloigner de notre famille, non pas parce qu'on ne les aiment pas (et bien au contraire) mais plutôt pour pouvoir crée notre aventure à nous, sans vivre encore à 5 minutes de chez nos parents. Je crois qu'on voulait se faire peur, se dire " Regarde, si on n'y arrive pas, on est loin, on va galère et on va surement retourner chez nos parents " mais justement, c'est ça qui a fait qu'on est restées ici, c'était que justement, on ne voulait pas de cette échec, on voulait prouver qu'on pouvait être adulte, responsable et autonome. Avons-nous réussie? Je n'en sais rien, mais tout ce que je sais c'est qu'on est heureux maintenant.

J'ai toujours rêvée d'avoir un travail, un appartement et une vie de famille.

J'ai bientôt les 3, si ce n'est pas merveilleux? J'ai un travail, certes pas celui que j'imaginais au départ de cette aventure, mais heureusement qu'il est là, ce petit boulot, sinon on mangerait que des pommes de terre et de la soupe! L'appartement, le petit nid, le nôtre, enfin! J'avais cette envie de m'installer quelques par et de tout aménager comme je le voulais, mettre la décoration et toutes ces petites choses débiles que les filles aiment bien faire. Mais j'ai tout de même hâte de changer, d'avoir plus grand (oui, car 38 mètres carrée à bientôt trois, ce n'est pas toujours facile!) mais surtout de pouvoir recommencer à décorer (oui, forcement qui dit 38 mètres carrée dit aussi vite remplie!). Et pour finir, une vie de famille, je suis enceinte, ça compte, non?

J'avais peur que notre amour ne résiste pas!

Et oui, on se lançait dans une aventure loin de tout à deux sans jamais avoir vécu ensemble, je crois que c'est la peur de tout couple qui vont emménager ensemble "Notre amour tiendra-t-il le coup?" Et bien sache cher ami que oui! Si l'amour est là, malgré les disputes, les désaccords et tout le reste, votre amour reprendra toujours le dessus!

Le paysage de rêve...
 .


Ça fait rêver, pas vrai? Ce jolie soleil, cette mer qui se déchaîne... Dans ma campagne je n'avais pas tout ça... Mis à par les vaches... Vivre à la mer, on se dit qu'on reste émerveiller face à cette beauté toute notre vie, mais enfaîte, on y prend tellement gout que cela en deviendrais presque banale. Promener son chien à la plage, toutes ces petites bêtises et bien ça nous fais presque oublier combien on a de chance d'être là où nous sommes aujourd'hui.

Cette liberté, je ne l'aurais jamais eux sans eux.

Je me dois de remercier les personnes qui nous ont toujours soutenus et qui nous on aidait à nous lancer dans cette aventure, sans mes parents nous n'en serions pas là. C'est fou, combien je peux les aimer et combien ils peuvent avoir confiance en moi. Peut importe les choix que j'ai fait, ils ont toujours été la pour me dire "Chérie, on sera là, quoi qu'il arrive" et c'est ça, le vrai amour.

Ce n'est jamais facile.

C'est dur de vivre sans vous et je me sens presque coupable d'appeler 3 fois par semaine. C'est dur de vivre loin de ces plus tendres amis... Ici le monde est moins rose et plein de paillette quand vous n'êtes pas à mes côtés pour rire. C'est vraiment dur, tout ça, mais que c'est bon, de se sentir enfin...


LIBRE & HEUREUSE.

You Might Also Like

0 commentaires

Popular Posts

Like us on Facebook

Flickr Images